Social

Règlements

RÈGLEMENT 2022
Mise à jour : 12 Juillet 2022

 

Il est important de lire l’ensemble des points d’une même section avant de tirer une conclusion. Certaines exceptions peuvent être spécifiées dans un point subséquent.
La responsabilité de faire connaître et respecter ces règlements revient au capitaine de chaque équipe.

RÈGLEMENTS GÉNÉRAUX:

  • Les boissons alcoolisées, liqueur, café, jus et aliments seront vendus uniquement au kiosque réservé à cet effet. Il n’est pas permis d’apporter vos consommations personnelles sur le site.
  • Il est interdit de consommer de l’alcool ailleurs que sur le terrain du Dek Hockey Sorel-Tracy ou à l’intérieur du Bar 525.
  • Il est interdit de fumer sur la terrasse du DEK Hockey, près du bar extérieur ainsi qu’autour des surfaces. Vous pourrez fumer dans la rue avoisinante ou dans un espace réglementé par la loi.
     
  • Les arbitres ou les coordonnateurs peuvent expulser sur-le-champ tout joueur soupçonné d’avoir les facultés affaiblies s’il présente un risque pour sa sécurité, celle des autres joueurs ou s’il a un comportement inadéquat, c’est-à-dire un manque de savoir-vivre.
  • Si des dommages sont volontairement causés aux équipements ou aux installations appartenant au Dek Hockey Sorel-Tracy, le joueur ou l’équipe fautive en sera tenu pour responsable. Le joueur ou l’équipe en question pourrait alors se voir octroyer une amende par la direction.
  • Toute personne qui nuit au bon fonctionnement du jeu ou des opérations pourrait, pour des questions de sécurité, se voir refuser l’accès au site. De plus, une seule personne ne faisant pas partie de l’alignement de la partie en cours est tolérée au banc d’une équipe. Si ce n’est pas respecté, l’équipe pourrait se voir décerner une punition. Chaque équipe est responsable de son banc.
  • Toutes les parties ont lieu, peu importe la température et les averses tant en saison régulière qu’en séries. En cas de conditions météorologiques majeures, l’organisation pourrait reporter certaines parties. Si tel est le cas, il y aura une publication officielle sur la page Facebook de Dek Hockey Sorel-Tracy.
  • Si, exceptionnellement, une partie en cours devait être interrompue à cause de la météo, les démarches suivantes seront appliquées:
    • Si c’est une partie de saison régulière et que 2 périodes ont été complètement jouées, après une attente de plus de 15 minutes, l’officiel peut décider de terminer la partie. La troisième période serait alors considérée comme nulle et 1 point sera attribué à chaque équipe. Le résultat au moment de l’interruption sera considéré comme final. Si l’officiel met fin à la partie avant qu’il n’y ait 2 périodes de jouées, elle sera remise à plus tard. La partie sera reprise avec le même pointage qu’au moment de l’interruption et au début de la période qui était en cours à ce moment.
    • Si c’est une partie de série et que 2 périodes ont été complètement jouées, après une attente de plus de 15 minutes, l’officiel peut décider de terminer la partie. Le résultat au moment de l’interruption sera considéré comme final. Si l’officiel met fin à la partie avant qu’il n’y ait 2 périodes de jouées, elle sera remise à plus tard. La partie sera reprise avec le même pointage qu’au moment de l’interruption et au début de la période qui était en cours à ce moment.

 

Déplacement de partie

  • Comme nous respectons le plus possible les restrictions de chacune des équipes, seules des raisons jugées majeures par l’organisation pourraient justifier un déplacement.
  • Une équipe ne pouvant jouer une de ses parties aura perdu par forfait. Elle perdra chacune des périodes 1 à 0 ainsi que ses points de pénalité. Elle devra aussi informer l’organisation 48 heures à l’avance qu’elle ne sera pas présente. Sinon, elle commencera la partie suivante avec une pénalité majeure de 5 minutes. Elle perdra ainsi les points qui y sont reliés.

Protêt
En saison régulière, les capitaines ont 1 semaine pour mettre un protêt sur un match.
En séries éliminatoires, les capitaines ont 48 heures pour mettre un protêt.


Joueurs

  • L’organisation du Dek Hockey Sorel-Tracy se réserve le droit de changer la cote d’un joueur n’importe quand durant la saison.
  • L’organisation du Dek Hockey Sorel-Tracy se réserve le droit de changer une équipe de catégorie n’importe quand durant la saison.
  • Un joueur sans cote locale qui veut remplacer sera considéré comme ayant la même cote que sur NBHPA. S’il n’a pas de cote NBHPA, il sera considéré comme ayant la même cote que celle de la dernière ligue où il a joué. Il pourra faire une demande de révision de celle-ci.
    Un joueur non-coté sera considéré avoir la même cote que la ligue à laquelle il a disputé le match. Le comité de côte pourra établir et modifier une cote en tout temps.
  • L’organisation du Dek Hockey Sorel-Tracy se permet de changer la cote d’un joueur à tout moment. Il est de la responsabilité du joueur et de son capitaine de s’inscrire dans la bonne catégorie pour son niveau de jeu.

Les joueurs sans cote qui veulent joindre une équipe à titre de régulier devront faire une demande de cote à [email protected]. Les joueurs remplaçants n’auront pas à faire cette demande puisque nous pouvons ajuster leur cote pendant la saison.


Alignement

  • Les joueurs devront s’identifier en fournissant 2 pièces d’identité, dont au moins une avec photo, si un coordonnateur, un marqueur ou un arbitre lui en fait la demande. S’il est impossible au joueur de s’identifier, il ne pourra débuter la partie ou même la terminer si la partie est en cours.
    • Les marqueurs et les coordonnateurs valident les alignements avant chaque partie. Cependant, si une anomalie ou une irrégularité est rencontrée à tout moment, même après la partie, les équipes et les capitaines demeurent responsables de leur alignement. Il pourrait donc y avoir des conséquences même après que le résultat d’une partie ait été enregistré.
    • L’alignement officiel d’une équipe se compose de dix (10) joueurs réguliers, gardien inclus. Cet alignement sera remis lors de l’inscription de l’équipe au début de la saison. Chaque équipe peut effectuer un changement à cette liste pendant la saison avec l’approbation de l’organisation du Dek Hockey Sorel-Tracy. Les capitaines demeurent responsables de ces changements.
    • Une équipe pourra faire participer un joueur ne figurant pas sur leur liste de réguliers. Il sera alors considéré comme remplaçant et devra payer les frais de 10$ à chaque partie. Le joueur ne pourra pas participer à la rencontre tant que ces frais n’auront pas été assumés.
  • Il est de la responsabilité des capitaines de compléter leur alignement avant chaque partie. Ils peuvent le faire en ligne. Si ce n’est pas possible, il peut le remettre par écrit au coordonnateur avant le début de la partie.
  • Une équipe peut se voir décerner une pénalité pour avoir retardé la partie si elle tarde à fournir l’alignement au coordonnateur avant le match.
  • Tous les joueurs réguliers ou remplaçants doivent avoir un passeport NBHPA valide dès leur première partie.
  • Tous les joueurs remplaçants doivent être clairement identifiés sur l’alignement de l’équipe. Chacun de ces remplaçants devra aller se procurer un coupon au coût de 10$. Ce coupon devra être remis au coordonnateur. Le joueur remplaçant ne pourra pas prendre part à la partie tant qu’il n’aura pas remis ce coupon.
  • Tout joueur utilisant, ou tentant d’utiliser l’identité d’un autre joueur sera passible de suspension. Le capitaine de l’équipe fautive recevra une punition majeure de cinq minutes et sera expulsé de la partie. Une équipe tentant d’utiliser un joueur illégal en séries éliminatoires perdra la partie par défaut.
  • Un joueur doit avoir une photo associée à son compte. Après trois matchs, le joueur fera perdre un point de classement à son équipe pour chaque partie qu’il joue sans photo associée. Nous devons bien voir le visage du joueur pour que la photo soit approuvée. La photo doit être récente afin que nous soyons en mesure de bien identifier le joueur.
  • Le nombre maximum de joueurs en uniforme pour une partie est de 10, incluant le gardien.
  • Il est permis de retirer son gardien seulement lorsqu’il reste 2 minutes ou moins à la période ou lorsqu’une punition est appelée à l’équipe adverse.
  • Hormis pour le junior, il n’est permis à une équipe d’avoir qu’une seule personne ne figurant pas sur l’alignement de la partie à leur banc. Cependant, les coordonnateurs et les arbitres peuvent décider de refuser la personne s’ils croient que sa présence nuit au bon déroulement de la partie.
  • Plus d’une personne ne figurant pas sur l’alignement sont permises au banc d’une équipe junior. Il revient à l’arbitre de juger la situation et d’imposer une limite au besoin.
  • En saison régulière, un joueur peut remplacer pour une équipe à condition que ce dernier ne soit pas considéré régulier pour une autre équipe évoluant dans la même catégorie que l’équipe pour laquelle il veut remplacer.
  • En séries éliminatoires, un joueur peut remplacer pour une équipe à condition d’avoir joué au moins une partie pour cette équipe pendant la saison en cours. Pour les catégories H13, F8 et M13, il faut que le joueur désirant remplacer ait joué au moins trois (3) parties dans cette catégorie en cours de saison, dont au moins une partie pour avec l’équipe pour qui il veut remplacer.
  • En séries éliminatoires, un joueur ne peut jouer que pour une seule équipe dans une même catégorie.
  • En tout temps, pour qu’un joueur puisse remplacer pour une équipe, sa cote doit respecter les limitations pour une équipe dans le calibre concerné.
  • Pour les équipes féminines exclusivement, elles ont droit de demander à une gardienne régulière dans une équipe de même catégorie de remplacer que ce soit en séries éliminatoires ou en saison régulière. Dans tous les cas, cette gardienne devra respecter les restrictions de cote.
  • Il est de la responsabilité du capitaine et de son / ses assistants de s’assurer que les joueurs présents sur le terrain sont élus. Particulièrement en séries éliminatoires, il est préférable de demander à l’avance l’avis de l’organisation advenant une situation particulière.

Temps de jeu

  • Il y aura 3 minutes d’échauffement au début d’une partie. Après ces 3 minutes, l’équipe devra être prête à commencer la partie. Si elle n’est pas prête, elle reçoit automatiquement deux minutes de punition pour avoir retardé la partie. La seule exception à cette règle serait que l’équipe doit attendre la fin de la partie d’une autre surface pour avoir le minimum de joueurs requis pour débuter. Le capitaine doit fournir un alignement avant le début de match. Si cela cause un retard, une pénalité sera décernée.
  • Advenant le retard d’un gardien de but, la partie débutera quand-même après 5 minutes d’attente. L’équipe sans gardien ne pourra pas mettre un joueur de plus et devra jouer sans gardien. Une punition de deux (2) minutes sera aussi décernée pour avoir retardé la partie. La seule exception à cette règle est si le gardien inscrit sur l’alignement de cette même partie joue sur l’autre surface pour la plage précédente et que cette partie est retardée.
  • Si le gardien d’une équipe reçoit une inconduite ou une extrême inconduite au cours d’une partie, l’équipe aura 6 minutes pour habiller un joueur ou continuer sans gardien.
  • Une partie comporte 3 périodes de 13 minutes à temps trotteur. Le temps sera arrêté seulement si l’arbitre ou le coordonnateur le juge nécessaire. La dernière minute de la 3e période est chronométrée, sauf s’il y a écart de 3 buts ou plus.
  • S’il y a égalité après 3 périodes, il y aura fusillade. Il est important de noter qu’un joueur toujours en punition à la fin de la 3e période n’a pas le droit de participer à la séance de tirs de barrage.
  • S’il y a toujours égalité après 12 tours de fusillade, il y aura une prolongation à 1 contre 1 sans gardien. Le premier but marqué donne la victoire à l’équipe qui a compté. Cependant, le but doit avoir été marqué à partir de la zone offensive du joueur, ses 2 pieds ayant traversé la ligne centrale. Dans le mixte, ce sera 2 contre 2, 1 gars et une fille de chaque côté, toujours sans gardien.
  • Lors de la fusillade, le capitaine doit désigner 3 joueurs différents pour les 3 premiers tirs. L’équipe locale décide quelle équipe tirera en premier. Après ces 3 lancers, s’il y a toujours égalité, les capitaines peuvent envoyer n’importe lequel de leurs joueurs, hormis le gardien. (règles différentes pour le mixte à voir un peu plus loins)
  • Lorsque le gardien immobilise la balle, il doit rapidement la remettre derrière son filet. Son joueur a par la suite 3 secondes pour sortir la balle de la zone en la faisant traverser la ligne des buts. S’il ne sort pas à temps, l’équipe adverse prend possession de la balle dans le haut de sa zone.
  • Les arbitres jugeront du moment où ils commencent le compte de 3 secondes. Il n’a pas à attendre que les joueurs prennent position, par exemple attendre les changements de joueurs.
  • Pendant le compte de 3 secondes, les joueurs de l’équipe adverse doivent attendre derrière les carrés oranges. Ceci inclut leurs pieds et leur bâton. Ce dernier doit également se trouver derrière les carrés oranges. S’il ne le fait pas, l’équipe en possession de la balle reprend le jeu en haut de sa zone.
  • Il y aura une minute de pause entre chaque période.
  • Chaque équipe a droit à 1 seul temps d’arrêt de 1 minute par partie. Les changements sont permis lors d’un temps d’arrêt. Un temps d’arrêt supplémentaire sera donné aux gardiens si la température est considérée suffisamment chaude selon l’arbitre.
  • Puisqu’il n’y a plus de mise-au-jeu sur tous les arrêts de jeu, chaque gardien a droit à une pause de 15 secondes par période pour boire de l’eau. Il n’y aura pas de changement de joueurs pendant cette pause et le gardien doit déjà avoir la bouteille en sa possession.


Déroulement de la partie

  • Les équipes ne changent pas de côté de jeu après une période à moins qu’un des capitaines n’en fasse la demande.
  • Les équipes devront s’installer au banc correspondant selon qu’ils sont visiteurs ou locaux.
  • Pour effectuer un changement pendant le jeu, le joueur doit absolument déposer la main (et non le bâton) sur le dessus de la bande devant le banc de son équipe. S’il y a faute, l’équipe fautive perdra possession de la balle et l’équipe adverse repartira du centre de la surface. S’il y a faute au point où le joueur en trop est impliqué dans le jeu, il y aura une punition de 2 minutes à l’équipe fautive.
  • Lorsqu’une équipe se retrouve avec 2 joueurs au banc des punitions (double désavantage), l’équipe adverse ajoute un 4e joueur sur la surface ; le jeu se déroule donc à 4 contre 2. À la fin de la pénalité, le joueur puni retourne sur la surface et le jeu se poursuit ainsi à 4 contre 3 jusqu’au prochain arrêt de jeu, où l’on revient à 3 joueurs.
  • S’il advenait qu’une équipe se retrouve avec plus de 2 joueurs au banc des punitions (triple avantage ou plus), les règles du double désavantage sont appliquées mais le temps des punitions subséquentes est ajouté lorsqu’une des punitions précédentes est écoulée.
  • Chaque équipe disposera d’une banque de trois points qu’il lui sera remise à la fin de chaque match. Pour chaque pénalité mineure violente, un point sera soustrait, jusqu’à concurrence de trois points. Donc, si une équipe se voit décernée 2 pénalités mineures violentes durant un match, 1 point lui sera remis à la fin du match. Liste des punitions violentes : Donner de la bande, double-échec, bâton élevé, rudesse, conduite anti-sportive, interférence sur le gardien, coup de bâton, contact illégal à la tête, charge illégale contre le genou, assaut, coup de coude, donner du genou.
  • Pour les statistiques individuelles, un but et une seule passe seront comptabilisés à chaque but marqué et ce même pour les buts comptant double (mixte).

 

Balles

  • Chaque équipe doit fournir 3 balles à l’arbitre avant le début de la partie sinon, une pénalité de 2 minutes pour avoir retardé la partie sera donnée au capitaine de l’équipe fautive. Les arbitres, marqueurs et coordonnateurs s’assureront de la qualité des balles. L’organisation recommande l’utilisation de balles avec du liquide (Ex. : Knapper Pro Fluid, Bauer Hydro G, par contre, il faut éviter la G-Force).
  • Advenant qu’il ne manque de balle, l’arbitre demandera à chacune des équipes de lui remettre une autre balle dans un délai de 30 secondes. Les joueurs inscrits pour la partie sont responsables d’aller chercher les balles durant la partie. Ce n’est ni la responsabilité de la direction ni des officiels d’aller chercher les balles.

 

Mise au jeu

  • Le joueur de centre ne peut toucher la balle de façon délibérée avant que celle-ci touche à la surface. Sinon, le joueur de centre de l’équipe fautive reçoit un avertissement. S’il récidive une fois sur la même mise en jeu, il reçoit une pénalité pour avoir retardé la partie. S’il récidive à plusieurs occasions durant le match, il peut avoir une pénalité à la première tentative manquée au jugement de l’arbitre, notamment si l’arbitre doute que le joueur le fait de façon délibérée pour retarder le match.
  • Les joueurs ailiers doivent être du côté de leur zone défensive lors de la mise en jeu.
  • Le joueur de centre doit avoir les pieds de chaque côté du point de mise au jeu.
  • L’arbitre mettra la balle en jeu dans un délai de 5 secondes, que les joueurs soient prêts ou non. Si un joueur n’a pas eu le temps de revenir du bon côté de sa zone avant que l’arbitre laisse tomber la balle, il doit quand même retourner de son côté avant de prendre part au jeu. Si le joueur prend part au jeu sans revenir dans sa zone, il recevra un deux minutes pour retarder la partie.

 

Buts

  • La décision finale sur un but revient aux arbitres. Le marqueur ou le coordinateur peuvent être consultés au besoin.
  • Un but sera refusé s’il est marqué avec n’importe quelle partie du corps et s’il y a mouvement volontaire de pousser la balle vers le filet. Si un tir ou une passe dévie sur un joueur et qu’il n’y a pas de mouvement vers le filet, le but sera accordé.

Si un but est directement causé à cause d’un contact avec le filet protecteur, ce dernier sera refusé. Après le contact avec le filet, il doit y avoir eu jeu.


Catégorie Mixte

  • Le jeu en catégorie mixte se déroule à 3 contre 3 sur la surface.
  • S’il y a une pénalité pour une équipe, l’équipe devra avoir un gars et une fille peu importe qui a la pénalité. Lorsqu’il y a deux pénalités à la même équipe, l’équipe adverse peut embarquer un troisième gars ou une deuxième fille, conformément au règlement suivant.
  • Lorsqu’il y a 4 attaquants sur le jeu (excluant le gardien), l’équipe a le choix d’embarquer un gars ou une fille. Donc l’équipe peut avoir (trois gars et une fille) ou (deux gars et deux filles). Cette situation peut notamment s’appliquer lorsque le gardien est au banc ou si l’adversaire a deux pénalités en même temps.
  • Lorsqu’il y a 5 attaquants sur le jeu, l’équipe doit avoir un minimum de deux filles. Cette situation peut s’appliquer lorsque l’adversaire a deux pénalités et que le gardien est au banc.
  • La gardienne ne compte pas dans le nombre de filles présentes sur le jeu. Seules les joueuses d’avant sont considérées.
  • En série, une équipe mixte peut faire appel à une fille n’ayant pas joué ses trois matchs aux conditions suivantes : 
    • L’équipe doit jouer à 2 filles maximum.
    • La remplaçante doit être cotée.
    • La remplaçante doit avoir joué 10 matchs cette saison au Dek Hockey Sorel-Tracy.
    • La cote de la remplaçante sera celle la plus élevée entre la cote actuelle et la cote à l’automne de la même année. 
    • La remplaçante ne doit pas être régulière dans une autre équipe de la même catégorie.

 

Lancers et buts

  • Il est interdit en tout temps aux hommes d’effectuer un lancer-frappé dans la catégorie mixte. Le bâton ne doit pas dépasser la hauteur des genoux. Tout joueur pris en défaut se verra décerner une pénalité de 2 minutes.
  • Chaque but de fille compte pour 2 buts. Chaque but d’homme compte pour 1 but. Même chose en fusillade.
  • Si un match se rend en fusillade, les équipes devront alterner homme/femme pour choisir qui s’élancera, à commencer par les hommes. Si c’est l’égalité après 4 lancers, un gars ET une fille doivent effectuer un lancer supplémentaire. Donc :

Lancer 1 : Homme
Lancer 2 : Femme
Lancer 3 : Homme
Lancer 4 : Femme
Etc.

 

Règlements spécifiques

  • Il est impossible de faire des passes avec la main. Le seul cas où cela est toléré est lorsque nous recevons la passe en zone défensive.
  • Si un tir est effectué en direction du gardien de but, que la balle dévie sur un de ses poteaux et s’en va à l’extérieur de la surface, il y aura mise en jeu au centre.
  • Dès que la balle est prise dans le grillage, un joueur peut tenter de la retirer avec la main et la mettre à ses pieds. Si cela est impossible,  l’arbitre met fin au jeu. La mise-au-jeu aura lieu au centre de la surface.
  • Il est permis de fermer la main sur la balle pour la déposer à ses pieds. Une passe avec la main sera appelée si le geste est effectué en vue de faire une passe à un autre joueur.

 

Séries éliminatoires

  • Les parties en séries éliminatoires consistent en 2 périodes de 13 minutes.
  • Les séries éliminatoires se déroulent sous le format 2 de 3.
  • Les deux équipes se disputent deux parties. Si après ces deux parties les deux équipes comptent une victoire chacune, une troisième partie sera disputée.

S’il y a égalité après un match de série, il y a prolongation à 3 contre 3 jusqu’à ce qu’il y a un but. L’équipe à marquer sera la gagnante de la partie.
Une équipe qui perd par forfait le 2e match d’une série perdra également le 3e match de façon automatique.

Pénalités

  • Un joueur sera expulsé de la partie après 3 punitions mineures.
  • Une expulsion pour avoir écopé de 3 punitions mineures n’entraîne pas une révision automatique du comité disciplinaire.
  • Une pénalité mineure sera imposée à tout joueur qui touche, ou qui tente de toucher la balle plus haut que la bande avec son bâton.
  • Si un joueur atteint délibérément un autre joueur à la tête avec son bâton, une pénalité majeure de 5 minutes sera automatiquement imposée.
  • Si un joueur manque de respect, même verbalement, à un arbitre, à un marqueur, à un coordonnateur ou à un autre joueur, une pénalité mineure lui sera imposée pour conduite anti-sportive.
  • Une pénalité mineure pour avoir retardé la partie sera imposée au dernier joueur à avoir embarqué lors d’un mauvais changement (trop de joueurs sur la surface) si ce dernier a participé au jeu.. S’il y a trop de joueurs sur la surface sans que le dernier n’ait participé au jeu, son équipe perdra possession de la balle et l’équipe adverse partira avec celle-ci au centre de la surface.
  • Le gardien doit avoir un pied dans son demi-cercle pour immobiliser la balle sauf si celle-ci provient d’un tir. Il peut également immobiliser la balle s’il accorde un retour.
  • Il est interdit au gardien d’immobiliser la balle à travers le filet lorsque celle-ci est prise dans le filet. Il peut toutefois l’immobiliser de l’extérieur du filet. Tout gardien ne respectant pas ce règlement se verra décerner une pénalité mineure pour avoir retardé la partie.
  • Si un joueur ou gardien envoie la balle directement en-dehors de la surface de jeu sans que celle-ci ne touche au filet protecteur ou à la clôture, une pénalité mineure pour avoir retardé la partie lui sera automatiquement imposée, que le geste soit volontaire ou non et que ce soit un lancer en direction du but ou non. Prendre note que le banc des joueurs fait partie de la surface de jeu et aucune pénalité ne sera donnée.
  • Si la balle dévie à l’extérieur de la surface, les arbitres jugeront quelle équipe reprend possession de la balle en haut de sa zone. En cas de doute, ils pourront juger nécessaire de plutôt faire une mise-au-jeu au centre.
  • La balle doit toujours demeurer en mouvement. Si, malgré les directives de l’arbitre, un joueur refuse de s’y conformer et immobilise la balle, l’équipe adverse prendra possession de la balle en haut de sa zone. Ce règlement s’applique même si l’équipe immobilisant la balle est en désavantage numérique. Si le joueur a immobilisé la balle pendant la dernière minute de jeu, il y a plutôt prise de possession de la balle par l’autre équipe en haut de sa zone.
  • Le joueur qui se trouve derrière la ligne du but de sa zone se doit de faire progresser le jeu. Il ne peut rester derrière la ligne plus de 5 secondes. Si, malgré les instructions de l’arbitre, le joueur refuse de faire progresser le jeu, l’équipe adverse prendra possession de la balle en haut de sa zone. L’arbitre cessera de compter lorsque le joueur traversera la ligne de son but.
  • Si le gardien refuse de remettre la balle en jeu alors que l’arbitre lui demande de le faire, une pénalité mineure pour avoir retardé la partie pourrait lui être imposée
  • Selon la gravité d’un geste, un arbitre pourrait décider de donner 2 pénalités mineures selon son jugement. Une pénalité de 4 minutes compte pour 2 pénalités mineures.
  • Tout joueur qui manquera de respect envers un arbitre, un coordonnateur ou un marqueur sera puni. À la première offense, le joueur peut recevoir un avertissement, une pénalité mineure ou une expulsion selon le jugement de l’arbitre, du coordonnateur ou du marqueur. À la 2e offense, le joueur aura une pénalité mineure ou une expulsion selon le jugement de l’arbitre, du coordonnateur ou du marqueur. DEK Hockey Sorel-Tracy comptabilise les expulsions et pourra suspendre un joueur pour une accumulation.
  • Les coordonnateurs et les marqueurs peuvent décider, pour le bon déroulement de la partie, d’expulser un joueur. Ils peuvent même décider de décerner des punitions s’ils le jugent nécessaire. Ceci est pour appuyer les arbitres qui ne peuvent pas tout voir, surtout pour ce qu’il se passe sur les bancs des joueurs.
  • Toute situation où un joueur est expulsé d’une partie à cause d’une pénalité majeure ou une d’une pénalité d’extrême inconduite sera automatiquement portée devant le comité de discipline et certaines sanctions pourraient s’en suivre.
  • Tout joueur qui, intentionnellement, touche, retient, pousse, frappe, menace ou tente de frapper, fait trébucher, lance un objet dans sa direction, ou met en échec un arbitre, un marqueur ou un coordonnateur avant, pendant ou après une partie se verra imposer une pénalité majeure et sera passible d’une suspension sévère.
  • Un gardien de but ne peut balayer la balle avec son bâton lorsque celle-ci se trouve derrière sa ligne de but alors qu’il se trouve dans son demi-cercle. Il peut la jouer et l’arrêter mais ne peut faire un balayage. Il peut cependant essayer de pousser la balle.
  • Une pénalité mineure sera imposée à tout joueur qui  interfère ou empêche la progression d’un adversaire qui n’est pas en possession de la balle, enlève délibérément le bâton des mains d’un adversaire, empêche un adversaire qui a perdu ou échappé son bâton d’en reprendre possession.
  • Une punition de 2 minutes sera imposée à tout joueur qui entre en contact avec le gardien adverse dans sa zone protégée, volontairement ou non. Un joueur poussé par un joueur adverse qui entre en contact avec le gardien pourrait être puni ainsi que l’adversaire fautif, le tout selon le jugement de l’arbitre. Il appartient au joueur d’éviter le gardien.
  • Sur avis de l’arbitre, un joueur doit immédiatement quitter le rectangle vert du gardien de but. Une pénalité mineure pour obstruction sera imposée à tout joueur fautif. Le joueur ne doit pas nuire au jeu du gardien. Avoir un pied dans le demi-cercle et nuire à la vision du gardien sera un motif pour annuler un but.
  • Si un joueur glisse et touche, volontairement ou non, toute partie du corps adverse avec son corps ou son bâton, recevra une pénalité mineure, même si le contact survient après un contact avec la balle. Si l’arbitre juge que le joueur fautif a agi délibérément, ce geste pourrait être considéré comme une tentative de blessure et une punition majeure pourrait être imposée.
  • Une pénalité sera imposée à tout joueur qui retient ou accroche son adversaire, avec son bâton, ses mains, ou ses bras.
  • Une pénalité sera imposée à tout joueur qui donne une mise en échec à un adversaire.
  • Une pénalité mineure sera imposée à tout joueur qui donne un double-échec à un adversaire.
  • Une pénalité mineure sera imposée à tout joueur qui bouscule, pousse, ou utilise une force jugée trop grande contre un adversaire.
  • Une pénalité mineure sera imposée à tout joueur qui mentionne un commentaire discriminatoire à un arbitre, un joueur adverse ou à un spectateur. Cette pénalité est automatiquement suivie d’une extrême inconduite de partie et mène ainsi à l’expulsion du joueur.
  • Une pénalité mineure pour avoir retardé la partie sera imposée à tout joueur qui joue lorsqu’il a perdu son casque, soulier, jambière ou un gant. S’il perd de l’équipement, il doit remettre son équipement ou se diriger au banc sans jouer la balle.
  • Une pénalité mineure pour équipement non-conforme sera imposée à tout joueur qui utilise le bâton du gardien.
  • Une pénalité mineure pour équipement non-conforme sera imposée à tout joueur qui joue avec bâton brisé. Il doit automatiquement le laisser tomber au sol et récupérer un bâton conforme pour reprendre le jeu.
  • Si un joueur perd soulier, casque ou tout autre pièce d’équipement, il doit immédiatement retourner au banc. Dans le cas contraire, il recevra une pénalité de 2 minutes pour équipement non-conforme.
  • Dans tous les cas de pénalité, selon la gravité du geste, l’arbitre peut donner une pénalité majeure et ainsi expulser le joueur.
  • Lorsqu’une pénalité est décernée et qu’il reste moins d’une minute à la partie, il y aura plutôt tir de punition. Le tireur est choisi par le capitaine de l’équipe qui fera le tir. Il devra choisir un joueur qui était sur la surface lors de la pénalité.
  • S’il n’y a pas de but après un tir de punition, l’équipe ayant effectué le tir reprend possession de la balle en haut de sa zone.
  • Si un joueur est positionné pour marquer dans un filet désert et qu’un joueur de l’autre équipe pose un geste puni envers ce joueur, il y a automatiquement but.
  • Lorsqu’il y a une pénalité de chaque côté, le jeu se déroule à 2 contre 2.

 

Pénalité majeure (5 minutes)

  • Une pénalité majeure donne un désavantage numérique à finir à l’équipe fautive. C’est-à-dire que même en cas de but, la pénalité et le désavantage numérique continuent.
  • Une pénalité majeure entraîne automatiquement une inconduite de partie (expulsion).
  • Une pénalité majeure sera imposée à tout joueur qui délibérément blesse ou tente de blesser un adversaire qu’elle que soit l’infraction commise.
  • Aucune bagarre ne sera tolérée. Une pénalité majeure ou une extrême inconduite seront imposées à tout joueur qui se bat. Le mot bagarre comprend même un simple coup de poing avec ou sans les gants. Le joueur sera automatiquement suspendu. La durée de la suspension sera déterminée par le comité disciplinaire.
  • Tout joueur identifié par les arbitres comme étant l’instigateur ou l’agresseur dans une bataille se verra imposer une pénalité mineure additionnelle à toute punition qu’il pourrait avoir reçue.
  • Tout joueur se joignant à une bataille, ou prenant part à une autre bataille durant le même arrêt de jeu se verra imposer une extrême inconduite, en plus de toute autre punition qu’il aurait pu recevoir selon les règles du jeu.
  • Tout joueur qui incite un autre joueur à la violence en l’invitant à se battre ou en le menaçant se verra imposer une extrême inconduite et sera passible de suspension.
  • Pour certains cas, le capitaine de l’équipe d’un joueur qui participe à une bagarre pourrait être suspendu une partie pour non contrôle de son équipe.

 

Pénalité d’extrême inconduite (expulsion de partie)

  • Une pénalité d’extrême inconduite peut être décernée à tout moment pour non-respect des arbitres, marqueurs ou coordonnateurs ou geste violent. Le joueur doit alors immédiatement quitter la surface de jeu. Il n’est pas nécessaire qu’un joueur prenne sa place au banc des pénalités.
  • Un joueur qui reçoit une pénalité d’extrême inconduite doit immédiatement quitter la surface de jeu. Il ne peut pas rester sur le banc des joueurs, et il ne doit pas nuire au bon fonctionnement de la partie (ex : rester sur le bord de la clôture et crier après les arbitres)
  • Un joueur ne quittant pas la surface après avoir reçu une extrême inconduite devra quitter le terrain du 525. Si le joueur refuse de se conformer, son équipe sera disqualifiée et perdra tous ses points de classement de la partie.
  • Un joueur qui est expulsé ne peut rejouer le même soir que ce soit pour la même équipe ou pour une autre.
  • Une pénalité d’extrême inconduite sera décernée à tout moment et à tout joueur qui se comportera de façon inadéquate. Les gestes suivants, par exemple, peuvent se mériter une extrême inconduite : des gestes violents pendant le jeu ou sur le banc ; des gestes de frustrations dangereux pouvant blesser ou briser l’équipement ; un langage abusif envers les officiels ou les adversaires, incitation à la violence ou invitation à se battre.
  • Une extrême inconduite de partie entraîne automatiquement une révision de la situation du comité de discipline.

 

Protêts

  • Une équipe qui croit un joueur inéligible dans l’équipe adverse peut demander un protêt. L’équipe a 7 jours pour demander un protêt par courriel. Le délai est de 12 heures en séries éliminatoires.
  • Si une équipe est fautive d’avoir aligné un joueur inéligible, elle se verra retirer tous ses points pour cette partie et obtiendra un score de 0. L’équipe adverse obtiendra 9 points, plus les points de discipline qu’elle a acquis dans cette partie.
  • Si une équipe est fautive d’avoir aligné un joueur inéligible en série éliminatoire, elle perdra la série par défaut.
  • Le capitaine d’une équipe fautive d’avoir aligné un joueur inéligible en saison pourra être suspendu 1 partie.

 

Comité de discipline et suspensions

  • Toutes les décisions de suspension seront prises par le comité de discipline.
  • Les décisions du comité de discipline sont finales et sans appel.
  • Lorsqu’une suspension est appliquée, le comité de discipline envoie un courriel au capitaine de l’équipe fautive afin de lui expliquer la décision. Cependant, c’est à la responsabilité du capitaine de vérifier sur le site s’il y a eu suspension ou non.
  • Une partie de suspension est considérée purgée pour un joueur lorsqu’une des équipes pour qui il est régulier jouent une partie, peu importe pour quelle équipe il jouait lorsqu’il a écopé de sa suspension.
  • Un joueur qui écope d’une suspension ne faisant partie d’aucune équipe en tant que régulier devra purger sa suspension en semaine plutôt qu’en partie.
  • Un joueur ne peut être remplaçant pour aucune équipe tant que sa suspension n’est pas complètement purgée.
  • Le capitaine est responsable de transmettre la décision rendue au joueur.

 

Équipement réglementaire

  • Casque : Le casque est obligatoire sur la surface de jeu. Le port de la visière complète est fortement suggéré. Le port de la grille est obligatoire pour les catégories juniors. Le casque doit obligatoirement être attaché.
  • Gants : Seuls les gants de hockey, dek hockey, snout ou de crosse sont acceptés.
  • Jambières : Le port de jambières de Dek Hockey est obligatoire. (Mylec, Cosmik, Protek, SQ5, SQ7, D-Gel, Knapper). Cependant, les gardiens font exception à cette règle, ils peuvent porter des tissus afin de protéger leurs pads et/ou des glissières.
  • Bâtons : Tous les bâtons sont acceptés. Les arbitres seront très sévères sur l’état de la palette et pourront déclarer un équipement illégal en tout temps.
  • Souliers : Les espadrilles avec semelle en vinyle ou en caoutchouc sont obligatoires. Le port de bottes de travail avec bout en acier sera permis pour les gardiens uniquement.
  • Le ruban (tape) est permis à l’avant ou à l’arrière de la palette du hockey. Le ruban (tape) n’est pas permis sous la palette afin d’éviter de d’endommager la surface.
  • Tout joueur ne peut augmenter l’ampleur de son équipement de façon à augmenter son efficacité (ex : rembourrage de jambières pour les gardiens de but).
  • Une équipe doit avoir des chandails identiques avec des numéros. Dans le cas contraire, elle doit utiliser les dossards ou les chandails en location à l’accueil. Le port de chandail sous le dossard est obligatoire.
  • Lorsque 2 équipes ont la même couleur de chandail, l’équipe locale conserve ses chandails et l’équipe visiteur doit changer de couleur de chandail (ou mettre les dossards) et ce, sans coûts supplémentaires.
  • Si un ou plusieurs chandails doivent être changés, l’officiel avisera immédiatement le responsable de l’équipe qui devra s’occuper, sans délai, de faire le changement des chandails concernés.